3. Motorisation

La Niva connut trois grands stades de motorisation : premièrement, les moteurs de Niva VAZ 2121 poussés à 150 ch pour préparation maxi, puis sur les protos suivants avec les Maurelec de 240 ch à carbus ! et enfin, arrivèrent les fameux moteurs R.O.C., moteur 2.5 l, 16 soupapes, autorisant des vitesses de pointes jusqu’à 240km/h.

En revanche, l’épreuve créée par Thierry Sabine ne sourira jamais au petit 4×4 soviétique, mais qu’importé, que de victoires sur rallyes africains!